En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Naissance d'un pôle mondial du végétal

Naissance d'un pôle mondial du végétal

Grâce à une fusion-absorption, Végépolys, pôle des cultures spécialisées, et Céréales Vallée, pôle des grandes cultures, créent un pôle de compétitivité mondial du végétal. Séverine Darsonville, agricultrice et membre du conseil d’administration de Limagrain, en est la présidente.

Deux pôles de compétitivité spécialisés dans le végétal viennent de finaliser un processus de fusion-absorption, alliant les cultures spécialisées et les grandes cultures. Ainsi est né Végépolys Valley, le 27 juin. Végépolys, 400 adhérents, à vocation internationale, était engagé dans les cultures spécialisées (maraîchage, arboriculture et  cidriculture, viticulture, semences et plants, horticulture ornementale, plantes aromatiques et médicinales). De son côté, Céréales Vallée-Nutravita, 100 adhérents, à vocation nationale, était tourné vers des projets concernant les céréales à paille, les oléagineux, les protéagineux et la prévention santé, avec la fusion du cluster Nutravita. Le siège de la nouvelle entité, présidée par Séverine Darsonville, se situe à Angers. Végépolys Valley représente plus de 750 projets labellisés, engageant plus de 2,2 milliards d’euros. Cette décision remonte à octobre 2018, lorsque les deux pôles ont répondu à l’appel à candidatures de la phase IV des pôles de compétitivité engagée par l’État. Ce dernier donne une réponse favorable à la fusion-absorption des deux pôles, avec pour échéance la fin de l’année 2019.

Une grande complémentarité

« La mayonnaise a pris très vite, souligne Gino Boismorin, directeur général de Végépolys Valley. Nous sommes très complémentaires. Seulement dix structures, comme l’Inra, adhéraient aux deux pôles. Et  tous les grands instituts sont présents : Arvalis, Terre Inovia, l’Iteipmai, le CTIFL… Notre fusion n’a pas pour objectif de réduire les coûts. Nos expertises, grandes cultures et cultures spécialisées, se complètent. Nos équipes travaillent déjà en commun. Par exemple, en raison des rotations longues et des mélanges que nécessiteront de plus en plus  les grandes cultures, nous avons besoin des expertises des acteurs des cultures spécialisées. Et les adhérents de Céréales Vallée, souvent de grosses structures, ont besoin des entreprises plus petites de Végépolys, qui bénéficient d’un véritable savoir-faire spécifique. Je pense au biocontrôle mais aussi à un sujet comme l’eau, qui concerne  toutes les cultures. »

Sept axes de travail

Doté d’un budget de fonctionnement de 2,6 M€, Végépolys Valley emploie près de 30 personnes qui rayonnent sur quatre régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Centre-Val de Loire et Pays de la Loire. Les axes de travail de Végépolys Valley s’organisent autour de trois branches en production végétale et quatre branches pour les usages alimentaires et non alimentaires des végétaux. Plus précisément, l’axe production végétale, qui se veut compétitif, de qualité, et respectueux de l’environnement, traite de l’innovation  variétale et de la performance des semences et plants, de la santé du végétal, et des nouvelles technologies et pratiques des systèmes de production. L’axe des usages développé pour gagner en qualité, en praticité, en service et en naturalité aborde : le végétal pour l’alimentation humaine et animale ; la nutrition prévention santé, le bien- être, la santé et le cosmétique ; les agromatériaux et la biotransformation ; le végétal urbain.

Insolite : L’agriculture et l’agroalimentaire d’Occitanie aux côtés de joueurs Ingress

Ingress est un jeu géolocalisé multijoueur, créé en 2012. Le principe consiste à se déplacer en jouant sur son téléphone pour conquérir du terrain. Deux équipes s’affrontent, et la collaboration entre membres d’une même équipe est nécessaire pour gagner. Le 22 juin dernier, plus de 260 inscrits venus de dix pays différents ont arpenté les rues de Montpellier, lors du Mission day Ingress. Un événement soutenu par la filière agri-agro d’Occitanie : la chambre d’agriculture, Bienvenue à la Ferme, Pays d’Oc, Il était un Fruit et L’Atelier agroalimentaire de Florac ont offert un panier de produits régionaux à six joueurs