En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Pour éviter des échecs coûteux...

Pour éviter des échecs coûteux...

Puisqu’un recrutement sur deux échoue (départ de la nouvelle recrue au bout de 18 mois), on peut en conclure qu’il est aussi facile de rater une embauche que de la réussir. Pourtant, un recrutement raté a un coût considérable pour l’entreprise car compris, d’après le site d’information RH « HR Voice », entre 45 000 € et 100 000 € si l’on compte tout (coûts directs et indirects).

Afin de limiter les erreurs, les recruteurs doivent analyser les raisons d’échec et ainsi éviter de les reproduire. Pour réaliser ce travail d’introspection, « Exclusive RH » propose les indicateurs clés à suivre pour évaluer sa performance de recruteur. Depuis les relations entre les nombres de CV lus, d’entretiens réalisés, de candidats retenus et d’embauches effectives, jusqu’à la durée des phases de transition (expression du besoin – diffusion de l’offre, ou entretien final - proposition d’embauche par exemple), tout y est décortiqué pour déceler les points à améliorer.

Le coût d'un recrutement raté
Les indicateurs clés de performance à suivre