En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

81 % des lycéens pensent qu’il faut conserver l’élevage

81 % des lycéens pensent qu’il faut conserver l’élevage

Face au constat que l’agriculture et l’élevage ne sont que très peu enseignés au lycée, le GIS Avenir Élevage a lancé une étude auprès de lycées généraux afin de voir comment les jeunes perçoivent l’élevage et ce qu’ils apprennent en classe.

Bien-être animal, environnement, nourrir la population : voici les réponses que vous donneraient des élèves de lycée sur le sujet de l’élevage. Alizée Chouteau, chargée de projet à l’Institut de l’élevage, travaille depuis 2018 sur ce sujet avec d’autres membres du GIS Avenir Élevage. Ce groupement d’intérêt scientifique s’intéresse au futur de l’élevage, sous un angle à la fois technique et social. Leur étude sur la perception de l’élevage par les lycéens part d’un constat simple : « Certains collègues étaient parfois surpris de voir ce que leurs enfants apprenaient à l’école sur le sujet de l’élevage, explique-t-elle. C’est ainsi que nous nous sommes lancés dans notre étude. »

Une enquête réalisée dans les lycées généraux

Au préalable, l’équipe a commencé par réaliser un état des lieux de ce qui existait déjà dans le programme scolaire des élèves de lycée général. En résumé, l’agriculture est très peu présente et l’élevage encore moins. « Parfois, dans les manuels, les informations sont fausses et souvent non sourcées, indique la chargée de projet. Nous sommes même tombés sur des activités de débat ou la question posée était : faut-il continuer à manger de la viande ? Pour débattre, le manuel proposait de nombreux arguments contre et très peu d’arguments pour. »

Pour aller plus loin, au premier semestre 2018, 1 087 lycéens de lycée général répartis sur l’ensemble de l’Hexagone ont répondu à une enquête portant sur leur consommation de viande et sur des questions de connaissances basiques. « Dans le questionnaire, les questions étaient du type : quelle est la première région d’élevage en France ? Que faut-il à une brebis pour qu’elle produise du lait ? »

Enfin, le reste du questionnaire proposait une série de questions sur les préoccupations de l’élevage, avec entre autres : « Fautil conserver l’élevage ? »

« À cette question, 81 % des élèves ont répondu oui. Dans les arguments qui reviennent le plus souvent, on note le fait de nourrir la population, de garder les emplois, et le poids économique de la filière, précise Alizée Chouteau. Les lycéens indiquent qu’il faut continuer l’élevage en France mais en faisant attention au bien-être animal et à l’environnement. » À titre de comparaison, une étude similaire avait été lancée en 2014 et à cette même question, 96 % des lycéens avaient répondu qu’il fallait conserver l’élevage.

L’agriculture passe après les autres chapitres

En parallèle de l’enquête étudiant, des entretiens ont également été réalisés auprès d’une trentaine d’enseignants de SVT et de géographie. « Beaucoup d’entre eux révèlent que l’agriculture est un sujet qui n’est pas beaucoup traité. C’est souvent le chapitre qui passe à la trappe par manque de temps », raconte la chargée de projet. En plus de ce constat, les professeurs se sentent parfois démunis face à cette thématique qu’ils ne maîtrisent pas et devant un sujet qui n’intéresse pas toujours les élèves.

Afin de donner envie à la fois aux enseignants et surtout aux élèves, le groupe de travail « enseigner l’élevage » du GIS Avenir Élevage a produit une série de ressources pédagogiques vulgarisées et adaptées au grand public, réalisées, en partie, par des enseignants-chercheurs en agronomie, spécialisés en élevage.

Sur le site Internet www.ressources-elevage.fr, les enseignants disposent d’une boîte à outils appelée « Farmpedia » où se trouvent différents documents de synthèse avec des chiffres, des informations sur les agrosystèmes, l’environnement et la santé. « Nous avons également produit un jeu sous forme d’escape game en ligne. Les élèves peuvent se promener dans la ferme de Grignon d’AgroParisTech à la recherche d’indices qui se trouvent dans différents ateliers afin de mieux comprendre le fonctionnement d’une ferme », raconte Alizée Chouteau.

Pour apporter toujours plus de supports pédagogiques, en 2019, un concours a été réalisé avec les élèves de l’enseignement agricole. Au total, une trentaine de jeux sérieux ont été créés par ces étudiants, dont six récompensés lors du dernier Salon de l’agriculture. Ainsi, de nouveaux jeux seront à retrouver d’ici quelques semaines sur www.ressources-elevage.fr.

—— Claire LAMY-GRANDIDIER (Tribune Verte 2956)