En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Apprentissage : Trouver sa formation professionnelle avec Inserjeunes

Apprentissage : Trouver sa formation professionnelle avec Inserjeunes

Vous souhaitez vous tourner dans la voie de l’apprentissage ou vous y êtes déjà ? Vous voulez connaître les données chiffrées de la voie professionnelle ? Alors le site Internet InserJeunes est fait pour vous !

Lancé en février dernier, le site Internet InserJeunes est une mine d’or pour les étudiants de filières professionnelles ou ceux qui veulent tenter l’aventure. En effet, la plateforme répertorie un ensemble de données qui mesurent l’insertion des jeunes sortant de lycées professionnels ou de centres de formation des apprentis (CFA), du CAP au BTS. Un avantage pour aider les jeunes à choisir leur orientation. Porté par le service statistique du ministère du Travail (Dares) et celui du ministère de l’Éducation nationale (DEPP), ce nouveau dispositif succède aux enquêtes « Insertion dans la vie active – Insertion professionnelle des apprentis » (IVA-IPA) qui existaient depuis les années 1990. Il vient en réponse à la loi du 5 septembre 2018 « pour la Liberté de choisir son avenir professionnel ». Trois données centrales Aujourd’hui, InserJeunes regroupe les données des CFA et des lycées professionnels publics et privés sous contrat de toute la France, à l’exception de la Mayotte, du niveau CAP au BTS. Ces données, pour gagner en fiabilité, publiées au niveau d’un établissement sont cumulées sur deux années scolaires successives. Le site recense le taux d’emploi, la part de contrats d’apprentissage interrompus avant leur terme, ainsi que le taux d’interruption en cours de formation. En résumé, InserJeunes est un système d’information obtenu par rapprochement de bases de données administratives dites de « scolarité », d’après des remontées administratives des inscriptions des élèves et des apprentis, mais aussi de bases de données dites « emploi », basées sur les déclarations sociales nominatives. Une carte de France interactive Toutes ces données sont assemblées afin de donner des réponses aux jeunes en recherche d’une formation par la voie de l’apprentissage. Par exemple, si vous souhaitez devenir mécanicien-réparateur en matériel agricole, une fois le métier renseigné sur le site, vous verrez que 21 diplômes, du brevet professionnel au BTS, sont accessibles. En prenant l’exemple du BTS techniques et services en matériels agricoles, on apprend que 9 apprenants sortants sur 10 trouvent un emploi salarié dans les six mois après leur sortie de formation. On apprend également que la part de contrats interrompus avant leur terme représente 20 %. Pour découvrir les établissements qui proposent cette formation, il suffit de cliquer « trouver cette formation ». Une carte interactive de la France apparaît et vous pouvez visualiser tous les établissements et leur taux d’emploi constaté six mois après la sortie des apprenants. Les premiers résultats de la plateforme, ont montré que six mois après leur sortie en juin 2019 du système éducatif, 41 % des lycéens ont décroché un emploi salarié. Par ailleurs, aux mêmes dates, 62 % des apprentis de niveau CAP à BTS sont également salariés. En revanche, 34 % des apprentis décident de poursuivre leurs études tout comme 46 % des lycéens.

—— Claire LAMY-GRANDIDIER (Tribune Verte 2961)

Taux d’emploi : COMMENT EST-IL CALCULÉ ?

Le taux d’emploi donne la part, parmi les élèves ne poursuivant pas leurs études, de ceux qui disposent d’un contrat de travail dans le secteur privé, sur une semaine de référence, six mois suivant la fin de leurs études. Il est assorti d’une  mesure de valeur ajoutée en fonction du taux de chômage local ou du profil des élèves. Aujourd’hui, l’emploi est mesuré sur le champ du salariat privé en France. Il ne mesure donc pas l’emploi à l’étranger, l’emploi non salarié, l’emploi public, l’emploi auprès de particuliers employeurs ou à l’aide des titres emploi simplifié agricole (TESA).