En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

- Bio

Cizeron Bio : ils soigent « la nutrition » des animaux

Cizeron Bio : ils soigent « la nutrition » des animaux

Spécialiste de la nutrition animale biologique, Cizeron bio formule des aliments sur mesure pour les animaux d’élevage. L’entreprise, basée près de Saint-Étienne, fournit aussi bien de petites exploitations que de grands industriels.

Jean-Charles Cizeron, président-directeur général de Cizeron bio, a l’habitude de dire qu’au sein de son entreprise basée dans la Loire, ils nourrissent « des poussins de 30 g jusqu’à des vaches laitières de 800 kg ». La société spécialisée dans la nutrition des animaux d’élevage, certifiée bio en 1973, propose une large gamme d’aliments bio destinés à différentes espèces : des volailles de chair (un quart de son activité), des volailles pondeuses (un quart), des porcins (un quart) et des ruminants (un quart). « Notre leitmotiv, c’est de soigner d’abord la nutrition ! Nous devons connaître les animaux, les matières premières, pour formuler des recettes adaptées à leurs besoins physiologiques. Nous devons garantir à nos clients des niveaux de performances technico-économiques importants pour permettre à l’ensemble de la filière de garder et de gagner en compétitivité », affirme-t-il.

Les formules élaborées peuvent contenir jusqu’à 38 matières premières (céréales, protéagineux, oligo-éléments, vitamines…), achetées ou conçues sur place. La société a en effet créé en 2013 une unité de valorisation de la protéine végétale bio pour développer ses propres matières protéiques.

Une fois les formules validées, les différentes matières premières sont dosées, broyées, mélangées et transformées sous forme de granulés dans l’usine de l’entreprise. Les produits sont ensuite vendus en France (surtout le quart sud-est) mais aussi à l’export, auprès d’une large clientèle. « Certains sont de modestes agriculteurs en vente directe à la ferme. À l’opposé, nous avons également des grands noms de l’agriculture et de l’agroalimentaire », mentionne le PDG.

Des essais dans les exploitations bio

Pour mener à bien ses activités, l’équipe Cizeron bio se répartit dans plusieurs pôles de compétences, dont un dédié à la recherche et au développement. « Nous avons trois ingénieurs spécialisés dans la formulation d’aliments par espèces (volailles, porcs, ruminants) et trois techniciens supérieurs expérimentés chargés du développement technique et commercial. Ils mettent en application les principes techniques et les innovations dans des essais conduits sur des exploitations certifiées bio », décrit-il. Parmi ses 34 collaborateurs, la société emploie également des personnes en charge de la fabrication, des achats, de la logistique, de la qualité, de l’administratif ou encore du développement technico-commercial.

Avec une croissance soutenue ces dernières années (pour atteindre 21 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020), Jean-Charles Cizeron recrute régulièrement de nouveaux candidats. Il a dernièrement embauché deux apprentis qui étaient en licence pro agriculture biologique. De jeunes ingénieurs issus d’écoles d’agronomie ou vétérinaire intègrent également l’entreprise. « Pour nos métiers – où il y a de la génétique, de l’agronomie, de la nutrition, etc. – leurs profils sont intéressants car ils ont une vision très large sur les enjeux sociétaux et environnementaux, estime Jean-Charles Cizeron. Cette génération croit au développement de la bio, à l’utilisation modérée des ressources, aux nouvelles technologies. » Les derniers profils recherchés sont enfin les personnes avec une expérience professionnelle conséquente. De manière générale, sa philosophie dans les recrutements consiste à essayer de « ne pas prendre des clones mais de faire un melting- pot de connaissances et compétences, avec des gens qui sauront bien s’adapter et faire preuve  d’autonomie ».

— Caroline EVEN (Tribune Verte 2972)