En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Community manager H/F

Community manager H/F

On compte sur le community manager pour

  • Gérer la présence d'une organisation ou d'une entreprise sur les réseaus sociaux
  • Développer la culture digitale en interne
  • Identifier les réseaux sociaux les plus adaptés
  • Etre garant-e de la réputation en ligne
  • Réaliser de la veille concurrentielle et analyser les tendances
  • Mettre en peuvre la stratégie digitale
  • Proposer et produire du contenu
  • Animer et fédérer des communautés
  • Développer les audiences
  • Cibler la communication en repérant les influenceurs

Son profil

  • Maitrise des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram...)
  • Excellentes capacités de communication écrite et visuelle
  • Connaissances ou intérêt pour les sujets d'agronomie, d'environnement, d'alimentation
  • Goût pour la photographie et l'écriture
  • Maîtrise élevée des outils de la chaîne graphique et des outils de communication (Photoshop, Illustrator, InDesign, Premiere Pro, vidéo, web)
  • Sens aigu du travail collaboratif
  • Créatif-ve

Les formations possibles

  • Master en communication, en journalisme ou en marketing digital
  • Formation supérieure en agriculture, agronomie ou agroalimentaire, doublée d'une maitrise professionnelle des réseaux sociaux

Où exercer ?

Dans une entreprise du secteur agricole, dans une entreprise agroalimentaire, dans une organsiation professionnelle agricole, dans une start-up...

Possibilité d'exercer en indépendant en tant que prestataire de services

Les perspectives d'évolution

Possibilité de se spécialiser dans le e-commerce, dans la communication, dans la publicité...

Quelle rémunération?

Entre 20 et 30 K€ selon l'expérience

Témoignages

Food Val de Loire : Un pôle de l'innovation rassemblant 200 entreprises

Food Val de Loire, le pôle de l’entrepreneuriat innovant en agroalimentaire basé à Contres (Loir-et-Cher 41), est né en 2010 de l’initiative de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) 41. Aujourd’hui, 200 entreprises de la région Centre-Val de Loire y adhèrent. « Nous nous adressons à des entreprises étant dans une démarche de diversification ou bien à des porteurs de projet créant une nouvelle activité », présente Pascal Badoux, responsable de Food Val de Loire. En adhérant à ce pôle, les entreprises font partie d’une communauté. « Il y a une finalité de réseautage, de partage de connaissances », affirme-t-il. Par ailleurs, le pôle propose des parcours d’accompagnement aux entreprises lors de leurs premières années d’existence (incubation technologique et marketing, maturation industrielle et commerciale…). Quatre structures sont d’ailleurs aujourd’hui hébergées au sein de la structure, avec chacune un atelier de production sur mesure. « À la sortie de l’incubateur, elles pourront s’implanter sur la zone d’activité de Contres », indique le responsable. Actuellement, trois salariés travaillent au sein de la structure, dont Christelle Saupin, qui est chargée de veille et community manager. Son travail de veille sert les intérêts de Food Val de Loire – pour ses décisions stratégiques – mais aussi ceux de sa communauté. Grâce à la diffusion d’informations sur les réseaux sociaux, Pascal Badoux estime que Food Val de Loire a réussi à se faire connaître en tant qu’acteur crédible de l’agroalimentaire. Selon lui, les principales qualités caractérisant un community manager sont la curiosité, la sérendipité (« l’art de trouver les bonnes informations par hasard »), la rigueur, mais aussi l’esprit critique. Selon lui, être ancré dans la réalité est également indispensable : « Christelle n’est pas sans cesse derrière son ordinateur. Elle est présente et participe à l’activité de partage de connaissances avec les clients. »

Christelle Saupin : Veilleuse et animatrice de réseaux sociaux

Christelle Saupin est chargée de veille et community manager pour le pôle de l’entreprenariat Food Val de Loire, situé à Contres (Loir-et-Cher). « Ma mission principale est de faire de la veille thématique sur l’agroalimentaire et sur les cultures alimentaires, de rédiger des posts et d’animer les réseaux sociaux », présente-t-elle. Si, aujourd’hui, elle baigne complètement dans cet univers, lors de ses études, elle hésitait à devenir professeur d’histoire. C’est en 1998, pendant sa maîtrise en sciences de l’information et de la documentation à l’université Bordeaux Montaigne, qu’elle découvre l’intelligence économique et le monde de l’entreprise. En 1999, elle intègre ainsi la CCI 41 en tant que documentaliste, puis, en 2007, elle devient chargée de veille économique d’un cluster d’entreprises d’aménagement de points de vente, créé par la CCI 41. En 2010, au lancement de Food Val de Loire par la CCI 41, elle intègre le pôle. Dès le début, elle réunit tout son repérage de veille sur un outil de curation de contenu (Scoop.it – les nouvelles cultures de l’alimentaire) qu’elle met également à disposition des adhérents du pôle. En 2014, elle lance le compte Twitter @FoodVeille sur lequel elle relaie certains articles repérés parle biais de Scoop.it. « Sur ce fil Twitter, le but est d’avoir une communauté diverse (journalistes, étudiants…) ayant la même problématique : quelles sont les innovations de rupture de demain ? » explique-t-elle. Un compte Twitter @FoodValdeLoire voit le jour un peu plus tard, pour partager les actualités du pôle et celles de ses adhérents Aujourd’hui, elle anime aussi des comptes Facebook et LinkedIn, où les discours sont adaptés au réseau social et à la communauté visée. Dans son métier, elle estime qu’il faut être curieux, organisé, réactif, mais aussi diplomate face à certains commentaires d’internautes. Il est également nécessaire de posséder des capacités rédactionnelles et créatives pour amener l’information, et de savoir se remettre en question.