En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Des astuces pour rendre votre offre attractive

Des astuces pour rendre votre offre attractive

L’offre d’emploi est très souvent le premier contact entre une entreprise et un candidat. Pour le recruteur, il s’agit de mettre toutes les chances de son côté pour ne pas rater ce rendez-vous ! Dans un contexte de pénurie de vocations, comment séduire en quelques lignes ? Voici quelques conseils pour rendre votre offre plus attractive.

Donnez envie de rejoindre votre entreprise

Si vous bénéficiez d’une faible notoriété dans une filière méconnue, mettez en valeur vos atouts tout en allant à l’essentiel : ne noyez pas le candidat avec des informations pléthoriques. Si vous avez un site Internet complet ou une page LinkedIn claire et actualisée, présentez votre structure en une ou deux phrases et proposez un renvoi vers ces pages. Évitez les clichés. Ce que le candidat souhaite avant tout, c’est pouvoir se projeter par rapport au cadre d’activité. Outre vos projets (innovation, international), valorisez les conditions de travail et votre prise en compte des nouvelles aspirations des candidats (équilibre personnel-professionnel, RSE).

Le bon intitulé

L’intitulé de l’offre doit correspondre au poste que vous proposez, mais il doit aussi tenir compte des représentations des candidats sur les métiers. « Conducteur de ligne » est beaucoup plus recherché que « responsable de ligne ». « Chargé d’affaires » génère plus de retours que « commercial ». Votre délégation APECITA peut vous conseiller judicieusement à ce sujet. Citons aussi le site Google trends qui relève les mots-clés les plus recherchés.

Précisez… sans faire peur

Décrivez exactement les missions et les tâches à réaliser, en  collaboration avec vos salariés qui connaissent bien le terrain. Mais ne perdez pas de vue que la motivation et l’implication sont plus difficiles à acquérir que l’habileté et la connaissance de machines. Veillez donc à ne pas augmenter démesurément les prérequis exigés, car vous risquez de faire fuir les meilleures volontés. Expliquez comment ces missions vont s’articuler avec les autres postes au sein de l’entreprise. Les jeunes générations sont de plus en plus sensibles au management agile. Si vous avez pour habitude de travailler en mode « gestion de projet », faites-le savoir.

Soignez le ton

Adressez-vous directement aux candidats, en étant conscient qu’ils apprécient la proximité sans être dupe de la démagogie. Votre ton reflète l’esprit et l’ambiance de votre entreprise. Dans tous les cas, pratiquez le « parler-vrai », mieux vaut présenter les contreparties de réelles  contraintes que d’occulter celles-ci… Sans quoi le retour de bâton est garanti !

Mettez en avant les avantages que vous offrez

Une récente étude Apec montre que, chez les cadres, la rémunération reste un facteur décisif dans le choix d’une nouvelle entreprise. Votre proposition doit donc être réaliste par rapport aux pratiques du marché, sous peine de vous priver des candidatures les plus intéressantes. Outre le salaire et ses périphériques (primes, tickets-restaurants, mutuelle, véhicule de fonction), la possibilité de télétravail et/ou une réelle autonomie peuvent séduire aussi. Cerise sur le gâteau, si vous êtes en mesure de proposer un parcours évolutif, mettez-le en avant, les plus jeunes en particulier sont friands de connaître ce qu’ils pourront faire « après… »

—— Aude BRESSOLIER et Thierry COMBET (APECITA) Tribune Verte n°2908

Zoom : Recruter sans discriminer

L’originalité de l’offre ne doit pas se faire au détriment de la loi. L’offre d’emploi doit être centrée sur les seules compétences et qualifications requises au regard des caractéristiques du poste à pourvoir. L’article L1132-1 du Code du travail stipule qu’il est interdit de faire référence notamment à l’âge, au sexe, à la situation familiale, à la grossesse, aux activités syndicales ou mutualistes, aux convictions religieuses, au handicap… En cas d’infraction, même involontaire, les sanctions peuvent être lourdes. En outre, l’offre d’emploi doit être rédigée en français si le lieu de travail est en France. Elle doit également être datée et le nom de l’employeur doit y être mentionné, sauf exception en cas d’annonce anonyme passant par un intermédiaire.