En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Gestion de l’irrigation : Les start-up, réservoirs de solutions

Gestion de l’irrigation : Les start-up, réservoirs de solutions

Avec plus de 50 entreprises adhérentes, La Ferme digitale représente un vivier d’innovations au service des agriculteurs face aux enjeux du changement climatique. Robots, capteurs, panneaux d’ombrage, cartographie, mycorhization. Autant de pistes pour optimiser la ressource en eau.

Réorganisée depuis janvier 2021 en six pôles, dont « agricultures et territoires », mais aussi « synergies et accélération », ou « R&D et industrialisation », l’association La Ferme digitale accompagne les acteurs de l’innovation pour répondre aux défis actuels de l’agriculture. « Le changement climatique en est clairement un », souligne Jérôme Le Roy, fondateur de la startup nantaise Weenat, nouveau président de La Ferme digitale depuis janvier.

Capteurs et data

« Les solutions autour de l’agrivoltaïsme sont en plein essor ! affirme-t-il. Parmi nos membres, nous avons la start-up Ombrea mais aussi Sun’Agri ( filiale de Sun’R). Avec des panneaux intelligents, l’enjeu est de protéger les cultures des trop forts rayonnements solaires, afin de moduler leur exposition aux pics de chaleur de plus en plus problématiques en été, tout en produisant de l’électricité. »

Du côté du sol, Mycophyto met au point des solutions pour améliorer le développement de champignons mycorhiziens, participant à fournir davantage d’éléments nutritifs aux plantes. Axioma travaille sur des biosolutions au service de la résistance végétale et animale (diminution des stress, vitalité…). « En augmentant les taux de matière organique, c’est la rétention d’eau des sols qui est améliorée, mais aussi la biodiversité fonctionnelle des sols, permettant aux cultures de pousser en ayant moins recours aux intrants », poursuit Jérôme Le Roy.

Les capteurs et la data sont au coeur des métiers de beaucoup de start-up. « Chez Weenat, cela représente 30 % de notre métier, pour aider les agriculteurs à optimiser leur irrigation », précise-t-il. En mesurant dans les différents horizons du sol la fourniture en eau, le tout relié à une application mobile, le producteur peut ajuster sa stratégie d’irrigation.

Cartographie et OAD

« Les appareils de mesure ne sont pas nouveaux mais le fait de connecter les données sur des OAD, avec des applications mobiles simples et intuitives offre un gain de temps et une économie d’eau au final », insiste le fondateur de Weenat, qui a sorti début 2021 ses premières sondes capacitives connectées. « Depuis trois-quatre ans, les irrigants s’orientent de plus en plus vers ces nouveaux appareils connectés, motivés par des aléas climatiques de plus en plus intenses et répétés, et une eau qui va coûter de plus en plus cher. » La start-up Weather Measures, experte en météorologie de précision, propose désormais une information précise à la parcelle, sans capteur, grâce aux données radars, satellites, de stations météorologiques et de modèles numériques. ITK, spécialistes de la viticulture, accompagnent les producteurs avec des outils d’aide à la décision comme Vintel afin d’avoir une meilleure gestion des intrants, notamment l’eau. Si les robots semblent moins concernés par l’enjeu de l’irrigation (Naïo), ils limitent tout de même la pousse des adventices concurrentes sur la ressource en eau.

« Toutes ces solutions portées par nos membres participent à accompagner les agriculteurs et trouver des solutions pour irriguer moins et mieux, insiste Jérôme Le Roy. Le plan de relance, avec son volet d’aide pour l’adaptation aux changements climatiques, a donné un coup de boost aux investissements dans certains outils développés par des start-up membres de La Ferme digitale ! »

—— Olivier LÉVÊQUE (Tribune Verte 2960)

LA BELLE ASCENSION DE LA FERME DIGITALE

Créée en 2016 par 5 entreprises, La Ferme digitale en regroupe aujourd’hui 51 ! Ajoutés aux 42 start-up et PME gravitant autour du monde agricole (plus de 800 salariés, pour 250 M€ de chiffre d’affaires), l’association compte aussi des amis et partenaires, parmi lesquels des écoles, des incubateurs d’entreprises, des banques, assureurs, etc. Début 2021, l’association a renouvelé son bureau, élisant Jérôme Le Roy (fondateur de Weenat) comme président. Celui-ci souligne : « Notre ambition, c’est de créer un pôle de compétences autour de nos métiers, d’accueillir toujours et encore de nouveaux membres, et de gagner en visibilité et attractivité. » Sur le site Internet lafermedigitale.fr, un onglet Jobs référence l’ensemble des offres d’emploi proposées par les membres de l’association.