En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Groupe David : Un partenariat pour former les candidats à la mécanique

Groupe David : Un partenariat pour former les candidats à la mécanique

En 2019, le groupe David et l’AFPA ont noué un partenariat afin de former des personnes novices mais passionnées de mécanique pour qu’elles travaillent dans ce secteur. Le groupe David compte quatre personnes actuellement en contrat de professionnalisation, et en accueillera de nouvelles dès septembre.

Selon le Sedima1, il manque au niveau national entre 5 000 et 5 500 techniciens en mécanique. Dans le groupe David, concessionnaire agricole et régional de grandes marques, cela correspond à un technicien par site, sur un total de huit sites. « Notre secteur est en manque de candidats, évoque Julien Leroy, directeur technique du groupe David. C’est un métier méconnu et qui a mauvaise presse. » Le groupe David a déjà recours à l’apprentissage. « Mais quand on forme un apprenti, c’est au minimum le Bac, le BTS et le CQP, soit six ans, détaille Julien Leroy. C’est long avant qu’il soit opérationnel. » C’est pourquoi le groupe David et l’AFPA (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) ont mis en place un parcours de formation afin de pallier ce manque de candidats. « Avec la formation pour adultes, nous cherchons des personnes en reconversion professionnelle, passionnées de mécanique, explique-t-il. Ce parcours permet de leur donner les bases du métier. Il faudra ensuite continuer à les former si elles sont embauchées. » Ce parcours se décompose en deux grandes étapes. Pendant six mois, la personne est formée par l’AFPA afin d’obtenir le titre de mécanicien(ne) réparateur(trice) de matériels agricoles et d’espaces verts option machinisme agricole modularisé de niveau 3. Financée par la Région Hauts-de-France, cette formation permet aux stagiaires d’acquérir les compétences nécessaires pour assurer l’entretien et la réparation des matériels agricoles, pour procéder aux révisions et aux contrôles et pour établir des diagnostics de pannes. Le groupe David a mis à disposition un tracteur de nouvelle génération ainsi que l’outil de diagnostic qui permet la mise en pratique de recherche de pannes.

Un outil complémentaire au recrutement

Ensuite, la personne effectue un contrat de professionnalisation de six mois au sein du groupe David afin d’atteindre le titre de niveau 4 (équivalent Bac). L’objectif est de compléter et de renforcer les compétences acquises lors de la formation et d’acquérir de l’expérience. Quatre personnes sont actuellement en contrat de professionnalisation dans le groupe David. Elles sont rattachées à l’un de sites. « Elles ont toutes obtenu le premier titre, c’est-à-dire le niveau CAP, ajoute Julien Leroy. Elles passeront prochainement le deuxième titre pour le niveau Bac. » Plusieurs candidats devraient être embauchés à l’issue de ce parcours. Pour le directeur technique, cette démarche est un outil complémentaire au recrutement. Parfois, des personnes se présentent sans avoir de bases techniques en mécanique. Désormais, il peut les orienter vers ce parcours. « Cela permet de sonder la motivation des candidats », précise-t-il. Huit candidats ont intégré ce dispositif en 2019. Le groupe David a commencé ce projet avec l’AFPA avec l’objectif qu’il soit partagé par les acteurs de la profession au niveau régional. C’est pourquoi l’AFPA ouvre le dispositif aux concessionnaires de machines agricoles du territoire. Le groupe David envisage d’accueillir entre deux et trois personnes pour cette deuxième session qui commencera en septembre.

—— Stéphanie BOT (Tribune Verte 2966)
(1) Syndicat national des entreprises de services et de distribution du machinisme agricole.

Zoom sur… LE GROUPE DAVID

  • Acteur du milieu agricole depuis plus de 100 ans
  • Entreprise spécialisée dans la vente, dans la location, dans la réparation de matériels et dans la distribution de pièces (agricole, manutention et motoculture).
  • Trois départements couverts : l’Aisne, le Nord et les Ardennes
  • 130 salariés
  • Huit sites
  • Les clients sont les agriculteurs, les groupements, les ETA, les coopératives, les entreprises de travaux publics, les forestiers, les collectivités locales et les particuliers.