En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Ils partent à l'étranger grâce à Odyssée Agri

Ils partent à l'étranger grâce à Odyssée Agri

Odyssée Agri aide les jeunes professionnels à trouver un stage agricole à l’étranger qui corresponde à leurs attentes. La structure possède un large réseau de partenaires dans le monde.

Trouver un stage agricole à l’étranger n’étant pas toujours simple, des structures peuvent vous venir en aide. C’est notamment le cas d’Odyssée Agri, une entreprise spécialisée dans le placement de jeunes professionnels qui souhaitent réaliser des stages dans le domaine agricole à l’étranger. « Nous proposons une trentaine de destinations dans des productions diverses : végétales, animales, transformation laitière, oenologie voire agritourisme. Les exploitations peuvent être en conventionnel ou en bio, faire de la vente directe ou encore de la transformation », présente Jean-Marie Poirier, gérant d’Odyssée Agri.

S’ouvrir sur de nouvelles problématiques

Si la plupart des jeunes effectuant ces stages sont déjà diplômés (BTS, licence, bac pro…), certains sont encore en formation. Ils ont entre 18 et 35 ans, la moyenne d’âge étant de 22-23 ans. Ils peuvent partir se perfectionner dans un domaine et échanger leurs savoir-faire avec leurs collègues étrangers ou bien découvrir de nouvelles productions. Certains participent aux différents travaux de l’exploitation, aux récoltes, quand d’autres s’affairent dans des centres de recherche de semenciers ou des brasseries. Les offres sont variées, tout comme les durées de séjour qui peuvent aller de un à sept ou huit mois, voire à un an et demi dans certains cas. « Partir pour une longue durée permet aux jeunes de s’ouvrir sur de nouvelles problématiques agricoles et sur une nouvelle culture, de se charger d’une certaine énergie qu’ils garderont ensuite une partie de leur vie », estime-t-il.

Quelles sont les démarches à suivre pour trouver un stage agricole ? Jean-Marie Poirier propose tout d’abord un entretien avec le candidat afin de mieux cerner son profil, ses attentes mais aussi son niveau linguistique. « Je peux apporter des conseils, voire rediriger des profils. Il est nécessaire de rester réaliste dans sa demande », indiquet-il. Les candidats peuvent ensuite remplir un dossier d’inscription (composé d’un CV détaillé, des photocopies de leurs diplômes, de références professionnelles…) disponible sur le site Web d’Odyssée Agri. Les frais d’inscription s’élèvent à 370 €, sauf pour l’Amérique du Nord (400 €). Une fois les dossiers complétés, le gérant recherche un lieu de stage dans son propre réseau ou s’appuie sur Grow Abroad World Alliance, une alliance mondiale sur les programmes d’échanges en agriculture, dont Odyssée Agri est membre. Une fois le stage trouvé (rémunéré la plupart du temps), il envoie au candidat un avis de placement, l’informe sur les conditions d’accueil et lui fait signer une convention. Ensuite, toutes les démarches administratives sont à la charge du futur stagiaire (billets d’avion, assurance…), mais la structure peut le conseiller. « Pendant ces séjours, je prends des nouvelles des étudiants pour avoir leurs feedbacks », précise-t-il. En 2019, plus de 150 jeunes ont réalisé un stage agricole à l’étranger grâce à Odyssée Agri. Cette année, avec les  conséquences liées au Covid-19, le contexte est plus compliqué. Jean-Marie Poirier espère toutefois que certains jeunes pourront partir bientôt. En attendant, cette période peut être mise à profit pour se renseigner auprès de la structure, pour améliorer son niveau linguistique et pour se préparer sans précipitation à une nouvelle expérience de vie ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.odyssee-agri.com et sur la page Facebook odysseeagri.

—— Caroline EVEN (Tribune Verte 2936)