En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

- Productions animales

La France compte 80 700 élevages de bovins allaitants

La France compte 80 700 élevages de bovins allaitants

Interbev vient de publier les chiffres de la filière bovine. En 2019, le cheptel français compte 18,1 millions de têtes. La moitié se répartit entre les bovins mâles et femelles de moins d’un an (5,14 millions) et les vaches allaitantes (3,80 millions). Viennent ensuite les vaches laitières (3,66 millions), les génisses allaitantes (2,40 millions), puis les génisses laitières (1,98 million de têtes).
 
C’est en Bretagne (765 400), en Normandie (600 200), et dans les Pays de la Loire (534 700) que le nombre de vaches laitières est le plus élevé. À l’inverse, le plus important cheptel de vaches allaitantes se trouve en Nouvelle-Aquitaine (845 000), en Auvergne - Rhône-Alpes (639 500) et en Occitanie (501 000).
 
Concernant l’élevage allaitant, nous enregistrons plusieurs systèmes. Le premier, qui représente 60 % des exploitations, soit 33 450 élevages, est le système naisseurs spécialisés : « Il se trouve principalement dans les régions à dominance herbagère ne comprenant que peu ou pas de surfaces labourables, avec une production principale d’animaux maigres nourris à l’herbe puis vendus à des engraisseurs spécialisés », explique Interbev.
 
Le système naisseurs-engraisseurs, de son côté, regroupe 7 890 élevages. Ces derniers sont principalement implantés dans le Grand Ouest et à la périphérie des zones de montagne. Suivent ensuite les autres élevages allaitants (4 860), les élevages engraisseurs spécialisés (4 860) et les élevages producteurs de veaux lourds ou de veaux sous la mère (4 210). Ces chiffres sont en baisse de 4,5 % pour tous les systèmes par rapport à 2018. Seuls les autres élevages allaitants sont en hausse de 3 %.