En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

L’interprofession laitière présente France terre de lait

L’interprofession laitière présente France terre de lait

L’interprofession laitière vient de présenter sa démarche commune de responsabilité sociétale : France terre de lait, la filière laitière s’engage. Initiée par le plan de filière à l’issue des États généraux de l’alimentation, elle a pour objectif de mettre en place une démarche collective et volontaire de l’ensemble des acteurs laitiers pour intégrer les enjeux économiques, sociaux, environnementaux et sociétaux au coeur de la stratégie de développement durable de la filière. « France terre de lait est la signature qui garantit pour chaque litre de lait et pour chaque produit laitier français l’origine France, le haut standard de qualité de la filière française, et le savoir-faire de chacun de ses acteurs. Avec cette démarche, la filière formalise la volonté de progresser, et de le faire savoir, ensemble. Elle incarne et valorise l’excellence de toute l’interprofession, en France comme à l’étranger », explique Thierry Roquefeuil, président du Cniel.
 
Dans la lignée des États généraux de l’alimentation et du plan de filière, France terre de lait a pour objectif de (re)donner sa juste valeur à chaque litre de lait produit en France. Un objectif commun pour l’ensemble des acteurs laitiers : producteurs, coopératives, industries privées et, nouvellement intégrés dans l’interprofession, distributeurs, commerçants de proximité et restaurateurs. Comme elle s’y était engagée, la filière a mis en place la démarche de responsabilité sociétale France terre de lait selon une méthodologie reconnue (ISO 26000). Cette démarche de progrès se décline en quatre axes de performance, définis sur la base d’un dialogue au sein de la filière et avec certaines parties prenantes comme les clients, les ONG et les consommateurs-citoyens, incluant des indicateurs chiffrés et mesurables à atteindre d’ici 2025. Ces axes contiennent plusieurs volets portant sur l’économie, le social, le sanitaire, l’alimentaire et la production responsable. En plus du socle France terre de lait commun au lait et aux produits laitiers, la filière travaille également à offrir des produits laitiers diversifiés par le biais de segmentations. La première sera liée aux modes de production avec l’augmentation significative de la production en agriculture biologique, un cahier des charges pour une alimentation des vaches laitières sans OGM et un référentiel pâturage. Le second segment portera sur les territoires, avec la consolidation des cahiers des charges des cinquante AOP laitières.