En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

- Agroalimentaire

Responsable Recherche & Développement en agroalimentaire H/F

Responsable Recherche & Développement en agroalimentaire H/F

On compte sur le Responsable recherche & développement en agroalimentaire pour...

  • Participer à l'élaboration des nouvelles recettes,
  • Gérer l'amélioration et l'adaptation des gammes de produits existantes,
  • Participer à la mise au point des nouveaux procédés,
  • Réaliser des essais en hall pilote et sur l'outil industriel
  • Elaborer un cahier des charges fonctionnel et des coûts estimatifs,
  • Planifier, superviser et assurer le suivi de la transposition industrielle,
  • Réaliser des veilles technologiques, produits, ingrédients et un sourcing permanent,
  • Contribuer au développement de l'entreprise en lien avec les services marketing, commercial et développement industriel.

Le profil du Responsable recherche & développement en agroalimentaire

  • Bonnes connaissances des process industriels agroalimentaires
  • Solides connaissances en matière de qualité et de sécurité alimentaire
  • Doté-e d'une forte sensibilité produit
  • Goût du travail en équipe
  • Maîtrise de la gestion de projet
  • Capacités d'animation et de coordination d'acteurs
  • Curiosité, créativité et réactivité
  • Capacités de synthèse et rédactionnelles
  • Maîtrise de l'anglais

Les formations possibles

  • Ingénieur agroalimentaire
  • Master 2 en agroalimentaire

Où exercer ?

Dans une entreprise agroalimentaire dans une start-up dans un laboratoire de recherche

Les perspectives d'évolution

Evoluer vers un poste de directeur-rice R1D, d'ingénieur de production ou encore vers la fonction marketing.

Quelle rémunération ?

A partir de 30 K€ pour les débutants, elle peut dépasser les 40 K€ pour les profils les plus expérimentés.

Témoignages

Océane Devaud, 24 ans, chef de projet R & D pour La Popote Compagnie « Mon laboratoire est une cuisine »

« J’ai suivi un cursus d’ingénieur en agroalimentaire à l’école Oniris de Nantes, dont je suis sortie diplômée en 2018. J’ai eu la chance d’effectuer mon stage de fin d’études à La Popote Compagnie, où j’ai été embauchée et où je suis désormais en charge des projets de R & D et d’innovation. Mon laboratoire est une cuisine. Mon rôle est de créer de nouveaux produits et des saveurs inédites, de faire une recherche sur le goût bien sûr, mais aussi de répondre au cahier des charges strict répondant aux valeurs de l’entreprise : travailler sans additifs, sans conservateurs, en veillant à l’aspect nutritionnel (le Nutriscore de mes recettes doit idéalement être A ou B au minimum). Dans l’agroalimentaire, l’emploi des additifs est fréquent pour texturer les produits… À moi donc de trouver des alternatives pour m’en passer. J’utilise, par exemple, de la farine de céréales ou d’oléagineux. Au sein de La Popote Compagnie, nous créons des nouveautés en moins de six mois : c’est le délai nécessaire entre l’idée de la recette et le moment où le produit est commercialisé en magasin. La Popote Compagnie est une petite structure, il faut donc être multicasquette. Mon travail est diversifié : je fais de la veille pour trouver de nouveaux ingrédients, je réalise le sourcing des matières premières auprès des fournisseurs, je crée de nouvelles recettes, j’améliore les autres, je m’assure ensuite du respect de nos cahiers des charges lors de l’élaboration des produits par nos partenaires… Pour ce métier, il faut de la curiosité culinaire pour imaginer de nouvelles saveurs et de nouvelles associations, mais aussi de l’organisation, savoir suivre le rythme, car tout va très vite. »

La Popote Compagnie Renre les légumes plus attractifs

La Popote Compagnie, start-up fondée en 2017, a choisi de revisiter les légumes à travers des soupes, des nuggets, des boulettes, des saucisses, des sauces apéritives ou encore des sauces culinaires. L’innovation est primordiale pour la jeune entreprise lyonnaise. La Popote Compagnie, start-up fondée par Selma Lazreq, revisite les légumes pour les rendre plus attractifs et pour créer de nouvelles formes et associations de saveurs. Océane Devaud a d’ailleurs été la première recrutée au poste de chef de projet R & D innovation au sein de La Popote Compagnie, qui compte quatre salariés. La start-up lyonnaise a lancé en 2018 sa première gamme à poêler associant un légume, une viande et une épice sous forme de nuggets, de boulettes et de saucisses. Grâce à ce succès, en 2019, de nouvelles gammes ont été successivement commercialisées : une déclinaison de sauces culinaires bio composées de légumes et de fruits en septembre, et, dans la foulée, en octobre 2019, une gamme de sauces apéritives mariant cette fois légumes bio et fromage blanc. Cet hiver, le processus créatif, clé du succès de l’entreprise, a donné naissance à des soupes fraîches bio accompagnées d’un topping mix graines pour rajouter du croquant. « L’objectif de La Popote Compagnie est de créer à échelle industrielle des produits aussi bons qu’à la maison : originaux, sains (Nutriscore A ou B, notés excellent sur l’application Yuka®), et avec du goût. Les légumes sont bio, et les additifs bannis. Nos produits sont présents essentiellement en région parisienne, dans plus de 400 magasins en GMS (Monoprix, Franprix, Carrefour Market, Auchan, etc) », précise Sabine Montabroud, responsable marketing et communication au sein de la start-up.