En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

S. Delafont : des fûts en inox pour l’élevage du vin

S. Delafont : des fûts en inox pour l’élevage du vin

Parmi les différentes options qui s’offraient à elle, l’entreprise S. Delafont a choisi les fûts en Inox pour l’élevage de ses vins. D’ailleurs, courant 2020, la société S. Delafont Barrels aura sa propre unité de production de barriques.

Les premiers fûts en Inox de 300 litres de la société S. Delafont Barrels devraient sortir de l’atelier de Deaux (Gard) en 2020. L’idée de ces fûts innovants est née en 2010, alors que Samuel Delafont venait de créer la maison S. Delafont, à Vézénobres (Gard), devenant ainsi négociant-éleveur spécialisé dans les vins du Languedoc. Son métier consiste alors à sélectionner les parcelles de petits producteurs puis, au sein de ses chais, à assembler et à élever du vin tout juste fermenté dans des barriques. Afin d’obtenir des « vins plus frais et plus équilibrés que dans des barriques en bois, sans utiliser de sulfites », il pense rapidement à développer son concept de fûts en Inox, qu’il fait breveter. Il s’est ensuite associé à une société italienne pour la fabrication.

De l’Inox aux multiples avantages

Après plusieurs années d’utilisation de barriques en bois et en Inox, il est entièrement passé sur des élevages en fûts Inox en 2017. « Cela ne m’empêche pas de travailler le bois. Je peux insérer des douelles dans les barriques. Le contact avec le bois est ainsi maîtrisé », affirme-t-il. De manière générale, il explique que cette utilisation a un
côté sécurisant : « Dans les barriques en bois, il peut y avoir des accidents, la présence de bactéries non désirées ou trop de boisage car le bois reste un matériau poreux. Prenons le cas des vins du Sud : plus ils sont micro-oxydés, plus cela fait ressortir leur côté alcooleux. Avec les fûts en Inox, ils sont élevés sur lie et ne s’oxydent pas. » Selon lui, cette alternative présente aussi plusieurs avantages : elle peut être utilisée pour différents vins (rouge, blanc, de garde…), elle réduit la part des anges (le volume de vin perdu par évaporation lors de l’élevage), elle limite les risques de contamination ou d’odeurs résiduelles liés au nettoyage et à la réutilisation des fûts, et elle facilite la gestion du parc de barriques. En effet, lorsqu’elles étaient en bois, il les renouvelait tous les quatre ans.

Conçus initialement pour ses propres productions, ces fûts en Inox ont également séduit certaines maisons souhaitant réaliser des micro-cuvées. Le gérant est alors devenu distributeur. « J’ai vu le potentiel du marché et la demande qui en découlait. Or, le fabricant italien avec lequel je collaboraisn’a pas suivi en qualité. Depuis 2016, je travaille donc sur un projet pour avoir ma propre unité de production », explique-t-il. En janvier 2018, il a ainsi créé la société S. Delafont barrels, qui compte aujourd’hui une assistante de direction ainsi qu’une
commerciale. La machine qui produira les fûts de 300 litres (hydroformage, finition) est en cours de fabrication en France et devrait être livrée en mars 2020. Un technicien de fabrication devrait alors compléter l’équipe.

Une fois en fonctionnement, environ cent fûts en Inox pourraient être fabriqués tous les mois. « Nous avons des clients dans le monde entier, souligne-t-il. Ils cherchent à produire des vins haut de gamme en petites séries et sont prêts à payer plus cher cette solution. » Pour la première année, il exposera ses barriques innovantes sur son
propre stand S. Delafont Barrels (A1 B076) au Salon Sitevi.

—— Caroline EVEN (Tribune Verte 2925)

EN BREF :

S. Delafont

  • Création : 2010
  • Activité : négoce, élevage et viticulture
  • Vignoble de 7,5 hectares depuis 2017 (composant une partie des assemblages)
  • Production : entre 120 000 et 150 000 bouteilles par an S.

Delafont Barrels

  • Création : 2018
  • Activité : fabrication et commercialisation de fûts en Inox de 300 litres
  • Début de production : 2020