En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Salon International de l'Agriculture : L'agriculture : des femmes, des hommes, des talents

Salon International de l'Agriculture : L'agriculture : des femmes, des hommes, des talents

La « plus grande ferme de France », le Salon International de l’Agriculture, ouvrira ses portes du 23 février au 3 mars 2019. Cette nouvelle édition du SIA – qui a accueilli l’an dernier plus de 670 000 visiteurs – propose de mettre en lumière celles et ceux qui, au quotidien, oeuvrent dans l’univers agricole, à travers la thématique « l’agriculture : des femmes, des hommes, des talents ». « « Il est nécessaire de redonner son vrai rôle, son vrai visage, au métier d’agriculteur, avec une mention spéciale aux femmes qui sont pleinement investies dans ce secteur. Qui sait désormais de quoi est fait le quotidien d’un agriculteur, d’une agricultrice ? Mieux connaître les femmes et les hommes qui composent le secteur agricole peut donner un nouveau souffle au dialogue nécessaire avec les consommateurs », précise Jean-Luc Poulain, agriculteur, président du Ceneca et président du Salon International de l’Agriculture.

Un Salon tourné vers l’avenir

Le SIA est également l’occasion de rappeler que 37 % des agriculteurs sont des agricultrices… Et de mettre en avant un des grands enjeux pour le futur de l’agriculture française : la transmission. La France compte près de 474 000 exploitations (chiffres 2016), une richesse qu’il faut préserver : 45 % des agriculteurs ont plus de 50 ans, la transmission des exploitations agricoles constitue par conséquent un enjeu crucial des dix prochaines années. C’est donc un axe important, présent au Salon à travers le pôle métiers et formations notamment.

Cette année, l’espace Agri’Recrute grandit encore, avec une agora, et des pitchs métiers animés par différents partenaires. Comme les années passées, le Salon est articulé autour des quatre univers bien distincts : l’élevage, les cultures et les filières végétales, les services et les métiers de l’agriculture, ainsi que les produits et les régions de France.

—— Emmanuelle THOMAS (Tribune Verte n°2905)

Imminence, égérie 2019 : LA RACE BLEUE DU NORD À L’HONNEUR

Cette année, c’est une vache de race bleue du Nord qui a été choisie comme égérie du Salon de l’Agriculture. Imminence, cinq ans, a joué les mannequins pour le SIA 2019. Découverte d’une race à faible effectif.

Un mufle large, un cou svelte, une robe blanche tachetée d’un beau gris bleu… Imminence est « la » star du Salon de l’Agriculture 2019 et orne l’affiche de promotion du SIA. Cette vache de cinq ans, de race bleue du Nord, est née à Saint-Aubin dans l’Avesnois-Tiérarche sur l’exploitation de Gilles Druet. Retirée de la liste des races françaises en 1953, la bleue du Nord fut menacée d’extinction. Ce n’est qu’en 1983, grâce à la passion des éleveurs et à leur volonté de faire perdurer la race, que celle-ci a été de nouveau reconnue officiellement par le ministère de l’Agriculture et réinscrite au registre des races françaises.

Trente ans plus tard, la bleue du Nord, race bovine française à faible effectif, retrouve une place sur le territoire du Nord de la France. On compte aujourd’hui 570 bêtes inscrites au contrôle laitier 2017 (et un total estimé de 1100 bêtes) pour 25 éleveurs sélectionneurs, regroupés principalement dans le département du Nord, berceau de la race. Vache mixte, la bleue du Nord est une race rustique qui s’adapte parfaitement à la pâture en prairie dans le climat froid et humide du Nord de la France. De nature calme et curieuse, elle peut se parer de trois robes différentes (grise mouchetée, blanche ou noire).