STAGE LES FEUX PASTORAUX, UN OUTIL DE L’AGRICULTURE ET DU PASTORALISME : ENQUÊTE SUR LA MAIN D’ŒUVRE F/H

  • Localisation 64 Pyrénées-Atlantiques
  • Type de contrat Stage (5 mois)
  • Salaire brut annuel Gratification de stage : Indemnisation mensuelle de stage (selon réglementation en vigueur pour l’année 2024), frais de déplacement remboursés ;
  • Nb de postes 1
  • Référence AY001167
  • Date de publication 26/01/2024

Poste

64 Pyrénées-Atlantiques

Stage

Gratification de stage : Indemnisation mensuelle de stage (selon réglementation en vigueur pour l’année 2024), frais de déplacement remboursés ;

Formation

BAC+5

Statut

Stagiaire

Postuler

Offre en ligne jusqu'au 25/02/2024

Postuler dès maintenant

Offre d'emploi vue 373 fois

Descriptif du poste

COMMISSION SYNDICALE DU PAYS DE CIZE - Contexte et sujet de stage

Le département des Pyrénées-Atlantiques se distingue des autres départements français par la pratique historique et régulière de l’écobuage. On entend par écobuage « l’incinération de végétaux sur pied, landes, touyas, fougeraies, herbage, chaumes et broussailles à l’exception des formations boisées » (cf. article 1 de l’Arrêté Préfectoral 2012296-0004 du 22 octobre 2012). On utilise ainsi le terme écobuage uniquement pour désigner les feux ayant fait l’objet d’une autorisation en mairie. C’est une pratique dérogatoire au principe d’interdiction des feux, réglementée par arrêté préfectoral (source Plan Départemental d’Ecobuage).

 

L’organisation des écobuages (qui concernent environ 15 000 à 20 000ha/an pour 1500 à 2000 demandes sur le département des Pyrénées-Atlantiques) repose sur un schéma départemental réunissant un nombre important d’acteurs :

-l’ADEM (Association des Elus de la Montagne) maitre d’ouvrage,

-la Chambre d’Agriculture maitre d’œuvre,

-l’ONF,

-les gestionnaires de territoire,

-les éleveurs,

-les chasseurs…

Cette organisation gravite autour des commissions locales d’écobuage, instances qui chaque année reçoivent les demandes de chantiers de la saison, les analysent et apportent un avis au maire de la commune qui délivre, in fine, l’autorisation (cf Schéma Départemental ci-après).

 

Les écobuages servent à entretenir et pérenniser la ressource herbagère, le maintien des milieux ouverts, en particulier sur les zones non accessibles à l’entretien mécanique et où le pâturage seul ne suffit pas. C’est un outil de l’agriculture et du pastoralisme présent sur le territoire qui existe depuis des millénaires mais qui est aujourd’hui soumis à de multiples évolutions (contexte agricole, changement climatique, attentes sociétales, etc.).

 

            Une expérimentation a été lancée en vallée de Cize sur trois communes (Béhorléguy, Mendive, Lecumberry) pour essayer de donner aux éleveurs et aux élus des outils afin de favoriser la réalisation des chantiers d’écobuage aux moments les plus opportuns. Cette expérimentation est déclinée d’un projet qui a déjà été mené sur le vallon de Bedous en vallée d’Aspe dans le Béarn avec des résultats concluants, bien que dans un contexte différent.

La Chambre d’Agriculture pilote le projet pour les trois communes avec l’appui de la Commission Syndicale gestionnaire des estives sur ce territoire.

En phase préalable de cette expérimentation, les maires des trois communes ont fait remonter leur inquiétude sur la main d’œuvre disponible à moyen terme pour la réalisation des chantiers. Même si le territoire est l’un des plus dynamiques au niveau national en termes d’installation agricole, la population active agricole diminue et la main d’œuvre disponible pour la réalisation des chantiers d’écobuage aussi. Cette situation se rencontre sur d’autres communes et sur d’autres territoires du département.

 

De ce fait, l’objectif général du stage consiste à caractériser la main d’œuvre sur les trois communes citées (typologie des équipes, profil des écobueurs…), étudier son adéquation au regard des besoins (nombre de personnes nécessaires à la réalisation des chantiers en sécurité, prenant en compte tous les enjeux, mais également dans le respect du cadre règlementaire), caractériser son évolution et entamer une réflexion sur des pistes de solution afin de pérenniser la pratique.

Objectifs pratiques envisagés

  • Description du contexte de la pratique des feux pastoraux sur les trois communes
  • Réalisation d’une enquête auprès des quelques 150 demandeurs de feux pastoraux sur les trois communes pour caractériser les « moyens humains » de cette pratique
  • Analyse et mise en parallèle de ces moyens au regard des besoins des chantiers
  • Recherche de pistes de solutions

Comité de suivi

Un comité de suivi composé des maires des trois communes et d’éleveurs a été mis en place pour suivre l’expérimentation citée ci avant. Ce comité suivra également le travail réalisé sur la main d’œuvre

L’équipe technique de la Chambre d’Agriculture et de la Commission Syndicale encadreront le stage

Profil souhaité

Conditions de travail

  • Temps de travail : 35 h / semaine ;
  • Durée : 4 à 5 mois au printemps 2024 (dates à convenir suivant les modalités de la formation suivie) ;
  • Convention de stage 
  • Gratification de stage
  • Permis B + véhicule (déplacements à prévoir sur le territoire des « 3 communes »)

Cette offre vous intéresse ?

Offre en ligne jusqu'au 25/02/2024.

Envoyer CV et lettre de motivation à l'attention de Monsieur le Président de la Commission Syndicale du Pays de Cize, uniquement par mail en cliquant sur POSTULER

Postuler dès maintenant