En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Contrôleur-se qualité

Contrôleur-se qualité

On compte sur elle/lui pour...

  • Assurer la conformité des produits
  • Vérifier le respect des cahiers des charges (GlobalGap, label Rouge, client…)
  • Identifier et signaler les non-conformités
  • Calibrer les instruments pour les contrôles et assurer leur maintenance
  • Suivre la traçabilité et gérer l’échantillothèqueGérer les réclamations clients
  • Préparer les certifications et les audits
  • Mettre à jour les documents qualité
  • Participer à la mise en placed’action corrective
  • Participer à la formation et à la sensibilisation du personnel
    dans le domaine de la qualité

Son profil

  • Connaissances et attrait pour la filière concernée
  • Maîtrise des procédures de qualité, hygiène et sécurité
  • Impartial·e
  • Goût pour le travail en équipe
  • Pédagogue
  • Excellent relationnel, notamment avec le personnel de production
  • Organisé·e et méthodique
  • Sens de l’observation
  • Réactif·ive
  • Fiable

Les formations possibles

  • BTSA STA (sciences et technologies des aliments) - cinq spécialités
  • BTSA Anabiotec (analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques)
  • BTS QIABI (qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries)
  • DUT génie biologiques, option industries alimentaires et biologiques
  • Licences professionnelles dans les domaines du contrôle et de la qualité

Perpectives d'évolution

Évoluer vers un poste de responsable qualité ou d’auditeur·rice interne/externe.

Où exercer ?

Dans une coopérative, dans un négoce, dans une exploitation agricole de taille importante, dans une station de conditionnement, dans une industrie agroalimentaire ou phytopharmaceutique, chez un semencier…

Quelle rémunération ?

Entre 20 et 29 K€.

Témoignages

ActiMeat : LE SPÉCIALISTE DES INGRÉDIENTS CARNÉS

Basée à Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence, la société ActiMeat est spécialisée dans la transformation de matières premières animales surgelées en ingrédients carnés (viande égrenée surgelée, crue ou cuite). Elle propose également une gamme végétale. « Nous sommes le leader français des ingrédients à base de protéines innovantes pour les industries agroalimentaires, présente Stéphane Maloisel, président
d’ActiMeat. Notre métier consiste à proposer des produits sur mesure, qui s’adaptent à leurs problématiques. » Les clients d’ActiMeat sont de grands groupes industriels qui utilisent ses ingrédients dans différents types de produits : plats cuisinés, pizzas, sauces…

L’industriel, certifié FSSC 22000, emploie 69 personnes sur son site historique de 5 000 m², dédié notamment au stockage des matières premières, et sur son nouvel outil de production de 4 000 m², où se trouve le stockage des produits finis. S’agissant du service qualité, il se compose de six personnes, avec un responsable, un assistant et quatre contrôleurs qualité.

Les missions de ces salariés sont multiples. Ils doivent réaliser les divers contrôles sur les matières premières comme sur les produits finis, prélever les échantillons destinés aux analyses en laboratoire, contrôler le nettoyage des lignes de production… En raison d’un fonctionnement de l’usine en 3x8, six jours sur sept, les contrôleurs ne sont pas spécialisés sur des tâches en particulier. Seul l’un d’eux est dédié au calibrage des matières premières lors de leur réception. « Les contrôleurs qualité représentent notre chaîne de contrôle. Ils doivent être méthodiques, attentifs, curieux et sérieux. Il leur faut aussi être de bons communicants, s’inscrire dans le dialogue et savoir alerter », résume le directeur. L’entreprise recherche de préférence des personnes avec un diplôme de niveau bac + 2, spécialisées en industries agroalimentaires et maîtrisant les règles d’hygiène.

Faustine Richaud, contrôleuse qualité : DES CONTRÔLES AU COEUR DE LA PRODUCTION

Faustine Richaud a été embauchée chez ActiMeat en tant que contrôleuse qualité à la fin de ses études en octobre 2017. Elle était alors titulaire d’un DUT « génie biologique option industries alimentaires et biologiques », obtenu à l’IUT d’Avignon, et d’une licence professionnelle « métiers de l’emballage et du conditionnement, parcours qualité, sécurité et impact sur l’environnement de l’aliment et de son emballage », dispensée à l’IUT de Montpellier-Sète. « Pendant ces formations, j’ai effectué deux stages comme contrôleuse qualité dans une petite confiserie des Alpes-de-Haute-Provence, puis j’ai travaillé dans une boucherie au niveau de la qualité », explique Faustine Richaud.
Depuis qu’elle a intégré ActiMeat à Manosque, elle assure le lien entre la production et son responsable qualité. Elle passe en effet une grande partie de son temps sur les lignes de production, où elle s’assure de la conformité des produits finis. Tout au long de la production, elle réalise notamment des prélèvements qu’elle  analyse ensuite en laboratoire. « Je vérifie les teneurs en matière grasse, en collagène », préciset-elle. Certains échantillons prélevés sont envoyés à des laboratoires extérieurs, où sont réalisés des analyses microbiologiques ou des contrôles d’ADN. Faustine Richaud effectue également des analyses sur les matières premières et contrôle le nettoyage des lignes de production. Dans son quotidien, elle doit faire preuve d’autonomie mais aussi développer un bon relationnel avec ses collègues des bureaux ainsi qu’avec ceux de la production (opérateurs et responsable). Cette partie relationnelle est d’ailleurs ce qui lui plaît le plus dans ce travail, même si elle reconnaît que « ce n’est pas toujours évident. Parfois, les relations peuvent être conflictuelles. Dans ce cas, on discute, on finit par se comprendre. Chez ActiMeat, j’ai la  chance que la production se sente impliquée dans la qualité ! ».