En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez que les cookies soient utilisés afin de vous proposer des contenus pertinents et une meilleure expérience. En savoir plus

Agroalimentaire

L'agroalimentaire constitue le premier secteur industriel français aussi bien en termes de chiffre d'affaires que d'emplois. En 2016, les 17 647 entreprises du secteur ont réalisé un chiffre d'affaires de 172 milliards d'euros et employaient 427 213 personnes réparties sur tout le territoire national.

Les industries alimentaires ont permis de créer 10 864 emplois depuis 3 ans (sources : Agreste 2014 et Acoss 2016).
L’agroalimentaire joue un rôle clé dans l’aménagement et la vitalité du territoire puisqu’il transforme 70% de la production agricole française. Le secteur constitue également un précieux soutien à la balance commerciale du pays puisqu’il a généré un excédent commercial de 7,2 milliards d’euros.

Informations

Votre référente APECITA en Agroalimentaire
Brigitte Diez : %62%64%69%65%7a%40%61%70%65%63%69%74%61%2e%63%6f%6d

L'agroalimentaire premier employeur industriel français :

Il propose une multitude de métiers : la production, la R&D, le contrôle/ la qualité, le conditionnement et la commercialisation (...), sans oublier les métiers transversaux tels que les postes de direction, en comptabilité, en ressources humaines ou en marketing.
De fait, selon le poste occupé et les responsabilités qui s’y rattachent, l’agroalimentaire recrute des niveaux CAP à Bac+5. À titre d’exemple, les postes opérationnels en production visent davantage les niveaux CAP à Bac+2 alors que ceux de la recherche et du développement s’adressent principalement aux Bac+2/Bac+5.

Des besoins qui évoluent progressivement et diffèrent selon le type d'entreprise

En tête des emplois industriels en France le secteur agroalimentaire est le 1er secteur industriel français par le chiffre d’affaires - la France dispose de la 5ème industrie agro-alimentaire mondiale. Parmi les premiers en nombre d’emplois avec près de 461 000 salariés répartis sur environ 15 000 entreprises, auxquels il faut intégrer 2,4 millions d'emplois indirects générés dans son éco-système de sous-traitants.

Ces dernières années, les acteurs du secteur ont recruté environ 70 000 personnes par an.

Il réunit 5 grandes familles de métiers :

  • R&D (ingénieur R&D, technicien de recherche…)
  • Production (conducteur de ligne, opérateur de conditionnement, responsable de production…)
  • Qualité (auditeur qualité, technicien qualité…)
  • Maintenance (technicien de maintenance, responsable travaux neufs…)
  • Commercialisation et Logistique (acheteur, chef de produit, opérateur logistique, responsable suplly chain…) sans oublier les métiers transversaux tels que les postes de direction, en comptabilité, en ressources humaines, ou en optimisation.

De fait, selon le poste occupé et les responsabilités qui s’y rattachent, l’agroalimentaire recrute des niveaux CAP à Bac+5 dont la plupart peuvent être préparés en apprentissage. À titre d’exemple, les postes en production visent tous les niveaux alors que ceux de la recherche et du développement s’adressent principalement à des niveaux Bac+2 et plus.

N’oublions pas les formations qualifiantes : certificat de qualification professionnelle (CQP), certificat de spécialisation (CS), spécialisation d’initiative locale (SIL)... Ces formations reconnues des acteurs de la branche facilitent les projets de reconversion et l’accès à l’emploi dans l’agroalimentaire.

Concrètement, les besoins changent progressivement et évoluent différemment selon la typologie des entreprises.

C’est en production que se situe la majorité des emplois – essentiellement des opérateurs et des techniciens. Les profils doivent être de plus en plus qualifiés en raison de l’automatisation croissante des procédés de fabrication et de la complexité des exigences réglementaires de sécurité alimentaire. Ainsi en maintenance sont constatés des besoins croissants pour l’entretien et la réparation des installations. Les TPE/PME demandent aux salariés d’être poly-compétents, adaptables et recherchent des coordinateurs au niveau organisationnel et technique.

La majorité des structures agroalimentaires évolue dans leurs méthodologies de recrutement puisqu’outre les aspects techniques et l’agilité opérationnelle spécifique à chaque poste, les soft skills deviennent des critères à part entière du recrutement.

Ce secteur est passionnant car au contact de « matières vivantes ». L’innovation y est permanente pour répondre aux nouvelles tendances de consommation.  Les métiers très diversifiés permettent aux salariés de basculer d’un univers à un autre par le transfert de compétences dont les entreprises sont de plus en plus friandes afin d’élargir et compléter leur approche opérationnelle.

Agriculture Bio, Raisonnée, Biodynamie, Permaculture,... de nombreuses alternatives existent aujourd'hui pour produire autrement. Retrouvez l'analyse de nos experts sur l'impact du développement de l’Agriculture Bio et Durable sur les emplois qualifiés dans l’ensemble de nos filières.

Agriculture Bio

Offres d'emploi

A la une

Dernières offres

Fiches métiers

Les Industries Alimentaires offrent des métiers très diversifiés qui concernent aussi bien les hommes que les femmes. Les métiers de la production représentent environ 60 % des postes (de l’agent de production au directeur d’usine). On trouve aussi les métiers de l’innovation et de la R&D. L’automatisation des processus de production implique de forts besoins en maintenance industrielle. Beaucoup de ces professions nécessitent des comportements et des savoir faire en lien avec le respect de l’hygiène, de la santé, de la sécurité ou de l’environnement. Mais on trouve également tous les métiers supports habituels de l’industrie. Deux tiers des métiers des Industries alimentaires sont d’ailleurs évolutifs vers d’autres secteurs.

En 2020, l'APECITA a traité 2 266 postes en Agroalimentaire.
Les principales fonctions visées sont le contrôle et la certification (26 %), la production (24 %), le commerce, l'export (21 %) et le conditionnement et la logistique (16 %).
41 % des postes sont accessibles à des niveaux Bac+2, 34 % à des Bac+5, 35 % à des niveaux Bac+3/4, 13 % à des niveaux Bac.
Enfin, 57 % des offres sont proposées en CDI.

Agrorientation.com est un site édité par l’APECITA.

Agrorientation.com s’adresse à toute personne intéressée ou en recherche d’une formation ou d'informations dans les secteurs de l’Agriculture, l’Agroalimentaire, l’Environnement, l'aménagement et le paysage.

A cette fin, il présente :

  • les métiers dans les secteurs de l’Agriculture, l’Agroalimentaire, l’Environnement
  • les formations permettant d’accéder à ces métiers
  • les établissements qui dispensent ces formations

Actualités

Voir plus d'actualités